Tuesday, June 28, 2016

story: Nico au canal (part 4)



Nico au canal (suite de la 3e partie)

Le visage de Greg était collé à celui de Nico qui voyait de près ses lèvres minces et horizontales, surlignées par une petite moustache blonde. Il sentit la main de Greg l'attirer encore vers lui... comment résister !
Nico colla doucement sa bouche sur celle de Greg, sentit ses lèvres s'entrouvrir et une douce haleine chaude lui remplir la bouche. Leurs langues se caressèrent subrepticement et se retirèrent. Leurs lèvres glissaient doucement l'une contre l'autre. Nico sentait la moustache de Greg chatouiller sa peau. Leurs bouches s'ouvraient de plus en plus, cherchant à avancer l'un dans l'autre encore plus. Leurs langues se rejoignirent, s'enlacèrent, se léchèrent réciproquement.
Puis ils se détachèrent pour respirer. Dans sa poche, le portable de Nico se mit à vibrer... pas juste un coup, mais plusieurs... Un appel, pas un texto cette fois donc. Il devait vraiment avoir envie le culto !

Nico prit Greg par les biceps et l'attira contre lui alors qu'il s'appuyait sur la balustrade de la parcelle. Il sentit tout le buste de Greg se coller au sien. Leurs abdos durs s'encastrèrent parfaitement, leurs pecs bien ronds se collèrent ensemble et le bassin de Greg vint s'écraser contre le portable vibrant.
"Tu ne réponds pas ?"
"Pas que ça à faire !" répondit Nico en reprenant la bouche de Greg. Sous ses paumes, il sentit les bras de Greg se contracter lorsqu'il s'appuya à son tour sur la balustrade. Ils semblaient énormes à Nico qui avait fermé les yeux. Doux et pleins de force.
Contre sa bite turgescente, Nico sentit que Greg était à fond aussi... Doucement, il frottait son paquet contre celui de Nico alors qu'ils s'embrassaient. Nico passa ses bras autour de ses épaules, le serra encore plus fort contre lui. Les visages en X, ils s'embrassaient à pleine bouche, avidement, comme des assoiffés. Se suçaient la langue, s'écrasaient les lèvres les unes contre les autres, se pénétraient tant qu'ils pouvaient.

Là, en plein Paris, en plein air et en plein été, deux hommes s'embrassaient, seuls au monde, comme deux amants qui se retrouvent. Ou comme deux mecs seuls.



5 comments:

Lotharingien61 said...

ça promet d'être bien chaud entre ces deux-là.

Lotharingien61 said...

Je crois que le culto va attendre.

Alexian Siannobel said...

Un baiser chaud bouillant qui donne le ton, mmmm belle rencontre.

Ofye said...

Super entée en matière !! Un Kiss d'enfer.....

Gym Fanatic said...

Merci Ofye ! Hésite pas à lire la suite alors...!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...