Friday, May 20, 2016

trying story telling: Nico au salon du fitness (part 5)



Nico au salon du fitness (suite de la 4e partie)

Et pendant que montait un râle profond que le mec essayait de retenir, Nico sentit la bite se retirer juste assez pour ne laisser que le gland dans sa bouche. Et comme si ses lèvres qui glissaient sur la queue la trayaient, le mec déchargea un paquet de foutre chaud qui l'inonda jusqu'au fond de la gorge !
"Garde tout mec !"
Et alors qu'il était tétanisé, il vit le gars se retourner d'un coup et lui coller son trou sur la gueule.
"Vas-y, remplis-moi."
Le mec avait remis sur main sur son crâne pour plaquer sa gueule entre ses fesses énormes. Nico découvrait une raie chaude, douce et amère. Et un trou dilaté qui n'attendait qu'à être rempli.
Au bord de l'étouffement, Nico expulsa tout le sperme qu'il avait en bouche du plus fort qu'il pu. Le gars roula un son rauque et profond et passa ses doigts sur son trou pour bien faire pénétrer son propre foutre.
En se retirant, Nico vit le liquide blanc répandu tout autour de l'anus du mec et sentit le reste autour de sa propre bouche. Il avait le trou parfaitement rasé et bronzé. Une jambe posée sur les cartons de la réserve, le gars poussait son cul magnifique vers lui, s'enfilant un doigt en entier.

"Le tien maintenant !" Et ce n'était pas un suggestion !
Rapidement, Nico se releva, déboutonna son jean et sortit sa queue qu'il n'avait pas encore touchée. Elle était raide comme un pieu et chaude comme une baguette. Le fute sur les chevilles, il prit le mec par les hanches et le pénétra d'un coup sans réfléchir. A l'intérieur, le sperme du gars lubrifiait sa bite qui trouva tout de suite son chemin entre les fesses rondes.
Le gars était serré même si son trou était large, il sentait tous les muscles de l'intérieur presser sa queue tout du long. Ca glissait tout seul, ça faisait gémir le mec en douceur.
Quand Nico s'installait bien au fond de lui, tout son corps tendu vers l'autre, il retenait son souffle et sentait sa queue aspirée encore et encore.
Sous ses yeux, le dos hyper large du mec était trempé, la sueur ruisselant dans le creux de ses omoplates. Il fit courir ses mains le long des dorsaux qui s'épanouissaient comme une cape, les caressa des hanches aux aisselles, puis jusqu'aux épaules pour redresser le musclor qui tourna la tête. Riant et tendu.
Sans arrêter de le pistonner, ils s'embrassèrent à pleine bouche et Nico sentait le souffle du gars répondre à ses coups.



3 comments:

Lotharingien61 said...

Continues comme ça ! C'est super jouissif. :P

Linkin Giant Morphs said...

J'adore ton histoire !! ;)

Gym Fanatic said...

Merci LGM! et comme j'adore ton travail, ça me touche!!

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...